Page d’Accueil Qui Sommes Nous Glossaire Islamique Commande de Livres Quibla Liens Contact
Français  >  Que pouvons-nous manger et boire?  >  L'abattage des animaux

Taille de la police      Envoie à ton ami(e)    Imprimante
 
L'abattage des animaux

Question: Est-il permis de manger dans chaque pays, la nourriture contenant de la viande?
REPONSE
La mesure est celle-ci: Il est permis de manger les animaux mismil[*] égorgés par les musulmans, et par les juifs et chrétiens qui ne sont pas polythéistes. On ne peut pas manger la viande de l'animal égorgé par les athées, les bouddhistes, les hindous et ceux qui appartiennent aux autres religions déviées. On ne peut pas manger non plus l'animal égorgé par les juifs et chrétiens qui sont devenus polythéistes: mais il n'est pas besoin de faire des recherches pour savoir s'ils sont devenus polythéistes. On peut manger l'animal égorgé par les personnes qu'on connait comme chrétien ou juif. Il n'est pas permis non plus de manger la viande de l'animal égorgé par les personnes qui, bien qu'elles se disent musulmanes, sont devenues renégats (murted). Et comme il ne faut pas non plus faire des recherches sur ce sujet, il est makrouh tanziha (-déconseillé-), mais permis de manger la viande qu'on vend dans les boucheries et dans les magasins.
[*] Mismil: les animaux comme la vache, le bovin dont on peut manger la viande.

Question: (On peut manger l'animal égorgé par le peuple du Livre qui n'a pas récité le nom d'Allah en l'égorgeant mais qui n'a pas dit le contraire non plus. Ce n'est pas une condition qu'ils récitent absolument le basmala ou le nom de Allahu Teala dans leur langue en égorgeant l'animal) dit-on. L'animal égorgé sans réciter le basmala ne devient-il pas impur?
REPONSE
Oui, il devient impropre à la consommation, c'est-à-dire, cet animal est considéré comme impur dans notre religion. La signification d'un verset du Coran: "Dis: devient impur. Par contre, si on oublie de le réciter, cela n'aura pas d'inconvénient. Selon l'école Chafiite, il est aussi permis de manger l'animal égorgé sans la récitation de basmala. Selon l'école Malikite, on ne peut pas le manger même si on a oublié de réciter le basmala. La signification de deux hadiths:
(Mange ce qui tu as chassé avec la flèche que tu as lancée en récitant le basmala, si tu as envoyé le chien de chasse en récitant le basmala et si celui-ci est éduqué [s'il est traité sur la chasse], tu manges [ce qu'il a amené]. Si le chien n'est pas éduqué, tu manges si tu arrives à égorger [l'animal que le chien a attrapé avant qu'il l'ait tué].) [Muslim]
[Basmala= Bismillahirrahmanirrahim qui signifie "Au nom d'Allah, le Clément et le Miséricordieux".]

Si on ne récite pas intentionnellement le basmala, l'animal égorgé sera une charogne. Par contre, si on oublie de le réciter, cela n'aura pas d'inconvénient. Selon l'école Chafiite, il est aussi permis de manger l'animal égorgé sans la récitation de basmala. Selon l'école Malikite, on ne peut pas le manger même si on a oublié de réciter le basmala. La signification de deux hadiths:
(Si on oublie de dire le basmala en égorgeant l'animal, il sera suffisant de le dire en mangeant cet animal.) [Beyheki]

(Lorsque vous égorgez un animal, récitez aussi le takbir avec le basmala [récitez: Bismillahi Allahu Ekber].) [Tabarani]

On peut manger l'animal égorgé par le musulman ou par le mécréant qui appartient au peuple du Livre s'ils ont dit le nom ou un attribut d'Allah avec n'importe quelle langue. S'ils ne l'ont pas dit, l'animal égorgé sera impur. (Fétéva-yi Hindiyyé)

Manger ce que le chrétien a égorgé:
Question: Dans le Coran, on déclare qu'il est permis de manger ce qu'a égorgé le peuple (ou la communauté) du Livre [c'est-à-dire les gens qui croient en un livre sacré révélé de la part d'Allah à un prophète]. Les chrétiens d'aujourd'hui sont-ils aussi "le peuple du Livre"? Peut-on manger les animaux qu'ils ont égorgés?
REPONSE
La base essentielle de la religion des chrétiens d'aujourd'hui est la Trinité. C'est-à-dire, on appelle "Ahl-i Kitap [communauté du Livre]" ceux qui disent (Jésus est le Dieu ou le fils de Dieu; le Dieu unique qui est éternel, l'aime beaucoup. Nous implorons toute chose de Jésus car le Dieu unique fait, crée tout ce qu'il demande, nous implorons, dans ce but, Jésus et nos statues qui représentent ce dernier. Dieu et fils veut dire la personne très aimée) et qui croient comme ça. Il est permis manger l'animal qu'ont égorgé ces chrétiens. S'ils disent Jésus ou le nom d'un de 3 dieux en égorgeant l'animal, on ne peut pas le manger. Mais, s'ils ne disent pas ça, en égorgeant l'animal malgré qu'ils croient, on peut le manger.

Révérer le personnage représenté par l'image, la statue et la croix, en croyant qu'il a l'attribut de la divinité c'est-à-dire croire qu'il peut créer ce qu'il veut, qu'il peut guérir les malades sera le blasphème, le chirk. Le fait qu'il révère cette statue en croyant comme ça, sera l'adorer. Ceux des chrétiens qui révèrent les images des hommes et des femmes et les statues en disant (Jésus est le fils de Dieu et les anges sont Ses filles) sont polythéistes (muchrik). Les chrétiens qui suivent l'école Barbanas et Aryus, comme ils ne croient pas comme ça, ne sont pas polythéistes mais ahl-i kitap (peuple du Livre).

Un mécréant qui croit en un prophète et au livre sacré de celui-ci qui est déformé par après, même s'i dit que ce prophète est le dieu ou son fils et qu'il implore les idoles, on appelle celui-ci "ahl-i kitap". Car, les mots tels que "dieu, seigneur, père" s'emploient aussi dans le sens de "celui qui aide, qui est la cause de la création, celui qui est très aimé".

Celui qui dit ces noms dans ce sens à Jésus n'est pas polythéiste. Le fait qu'on dit (Jésus est un des trois dieux ou dieu lui-même) sera dans le sens figuré (métaphorique). Les chrétiens qui disent "Jésus aussi est éternel. Il crée toute chose à partir de rien" ne sont pas ahl-i kitap, on ne peut pas manger ce qu'ils ont égorgés. Les chrétiens qui implorent les idoles, les statues parce qu'ils aiment Jésus et pour que leur voeu soit réalisé sont ahl-i kitap. Tous les peuples du Livre sont incrédules, mécréants. (Fétéva-yi Hindiyyé)

Ce que l'athée à égorgé [celui qui ne croit en aucune religion]
Question: Peut-on manger l'animal égorgé par les sans religions(agnostique, athée?
REPONSE
Non, on ne peut pas le manger.
Si, on ne sait pas comment a été égorgé l'animal, dont on a acheté la viande chez un boucher musulman, s'il est de coutume qu'il soit égorgé de la manière licite [c'est-à-dire si les musulmans et les sans religions sont mélangés], il sera permis de la manger. (Mizan-ul Kubra, Hadika, Bérika, Mézahib-i Erbéa, Hayat-ul Hayvan)

Question: Peut-on manger l'animal tué sans être égorgé?
REPONSE
Les animaux vivant sur terre qui sont tués d'une façon autre que l'abattage par égorgement, comme par exemple en plantant le couteau à un endroit de l'animal, ou en le frappant au front ou en l'étranglant ou en l'électrocutant ou par le moyen de médicaments, sont considérés comme bête morte, c'est-à-dire impur, donc non comestibles. Il est défendu de manger les animaux égorgés de la manière qu'on vient d'évoquer.

Question: Est-il permis de manger la vache, le mouton, la poule qui fuit qu'on a tué en leur tirant une balle avec un fusil ou revolver?
REPONSE
Parce que la vache, le mouton et la poule ne sont pas des animaux de chasse, il n'est pas permis de les manger s'ils ont été tués à la suite d'un tir de balle avec un fusil. Mais si on les égorge avant qu'ils meurent, on peut les manger.

Question: Y a-t-il un inconvénient de manger l'animal qui est étourdit avant d'être égorgé?
REPONSE
Étourdir l'animal n'est pas convenable mais il ne devient pas illicite lorsqu'on l'égorge. On peut le manger si on l'a égorgé alors qu'il était encore en vie.

Question: Peut-on manger l'animal dont l'aorte et la trachée-artère n'ont pas été coupées, mais un autre vaisseau sanguin (veine) a été coupé et du sang en a coulé en petite quantité?
REPONSE
Oui, on peut le manger.

Question: Un taxi a heurté le mouton qu'on envisageait d'égorger pour le sacrifice. Celui-ci est mort en perdant du sang. Peut-on manger sa viande?
REPONSE
Non. Si on l'avait égorgé avant qu'il meure, on aurait pu le manger.

Question: La perdrix à laquelle j'ai tiré une balle est tombée devant moi en étant blessée. Comme je n'avais pas de couteau près de moi, j'ai arraché sa ête avec ma main. Est-il permis de la manger?
REPONSE
S'il est sorti du sang de la partie visée par la balle, il est permis de la manger.

Question: En Suisse, on égorge les animaux en les faisant évanouir. Est-il permis de manger ces animaux?
REPONSE
Oui.

Question: Est-il permis de manger l'animal égorgé d'une manière illicite par sa nuque?
REPONSE
Oui.

Question: Les femmes peuvent-elles égorger des animaux?
REPONSE
Oui, les femmes aussi peuvent égorger des animaux. Mais, comme en général, l'abattage des animaux est difficile, et qu'elle demande de la force, les femmes ne peuvent pas égorger le bovin. Mais elles peuvent facilement égorger la volaille telles que la poule, l'oie, etc.

Manger la viande en Angleterre
Question: Est-il permis, en Angleterre, de manger la viande qu'on a achetée dans une boucherie?
REPONSE
Oui, quand on ne sait pas par qui et comment l'animal a été égorgé, il est permis d'acheter la viande chez le boucher et de la manger.
Que ce soit dans leur langue, s'ils égorgent l'animal en disant le nom d'Allah, il sera permis de le manger. Les juifs l'égorgent avec le nom d'Allah. On peut manger ce qu'a égorgé le juif. Et si on ne sait pas comment les chrétiens l'égorgent, il sera encore permis de le manger parce qu'on ne sait pas comment ils l'égorgent. Comme selon l'école Chafiite, il n'est pas nécessaire de réciter le basmala en égorgeant l'animal, il sera convenable, pour les personnes soupçonneuses, d'imiter l'école Chafiite quand elles mangent la viande.

Egorger en prononçant le nom de Allah
Question: Peut-on manger la viande de l'animal égorgé, en prononçant le basmala, parce qu'une telle personne est arrivée en signe de respect et de louange?
REPONSE
Il n'est pas permis d'égorger un animal en signe de louange ou de respect pour exprimer sa joie, parce que la personne qu'on aime ou son visiteur est arrivé ou pour cette personne. Si avant l'arrivée du visiteur ou après son arrivée, on fait un voux, on peut égorger un animal pour le voux c'est-à-dire pour Allahu teala. On distribue sa viande aux pauvres, les riches ne peuvent pas en manger. (Séadet-i Ebediyyé)

Comme l'animal été égorgé avec la prononciation du nom de Allah, il ne sera pas illicite (haram). Si on égorge un animal en prononçant le nom de Jésus ou de Mouhammed (aleyhimesselam), fût-ce dans le but de distribuer sa viande aux pauvres, on ne peut pas manger la viande cet animal, car dans le Saint Coran, il est déclaré:
(Il est défendu de manger la viande de l'animal qui été égorgé en prononçant le nom d'un autre que celui de Allah.) [Sourate An'am 145]

Dans le premier exemple, on égorge l'animal en prononçant le nom de Allah, mais l'intention est mauvaise, on l'égorge pour le respect de la personne arrivée. Et dans le deuxième exemple, même si l'intention est correcte, parce qu'on égorge l'animal en prononçant le nom d'un autre que celui de Allah, il n'est pas permis de manger cette viande.

 
Retour
 
 
 
CLAVIER  


http://www.notrereligionislam.com/detail.asp?Aid=4787
Date de mis à jour
27 Nisan 2017 Perşembe
Les informations dans notre site sont préparées pour le profit de tous les humains. Tout le monde
peut s'en servir,  sans autorisation, à condition de rester fidèle à l’original.
Faire ma page d’Accueil  |   Ajouter aux Favoris  |   Conseiller le Site  |   RSS  |  Share Partage
Nombre de Visiteurs


Hosted by Ihlas Net