Page d’Accueil Qui Sommes Nous Glossaire Islamique Commande de Livres Quibla Liens Contact
Français  >  Salat (namaz, prière rituelle)  >  Comment accomplir la salat  >  J'apprends à faire la Salat (Vidéo)

Taille de la police      Envoie à ton ami(e)    Imprimante
 
J'apprends à faire la Salat (Vidéo)

LA SALAT, LE PILIER DE LA FOI.
http://www.dinimizislam.com/detay.asp?aid=4420


00 : 00 00 : 40 : Ce programme a été réalisé d'après l'ouvrage intitulé "Le Livre de la Salat", de l'émérite Moufti: Hasan YAVAS. Préparé et présenté par l'éminent Professeur Docteur: Ramazan AYVALLI
Avec comme acteur dans le rôle du jeune garçon de Jüneyt BAS, et celui de la petite fille d' Eminé KILICARSLAN.
Directeur de production: Ragip KARADAYI

00 : 41 00 : 50 : L'IMPORTANCE DE LA SALAT:

00:51 01:17 : Bonjour Chers téléspectateurs. Comme on le voit au milieu de cet univers sans fin, Allahu teala de par Sa volonté, a décidé de s'intéresser seulement aux êtres humains et à notre planète terre. Et pour mille et une sagesse, IL a envoyé du Paradis sur terre, notre père Adem (Adam aleyhisselam) et notre mère Hava.

01:17 01:31 : Allahu teala créa tous ce dont ils ont besoin. IL mit à la disposition et au service des êtres humains, tout ce qui se trouve dans le ciel, sur la terre et sous la terre, dans les airs, dans la mer et dans les rivières.

01:31 02: 01 : Si tout a été créé pour l'homme, les végétaux, les animaux, la flore, les être inanimés, etc.. Pour quoi l'homme a-t-il été créé ? Notre Seigneur, Allahu teala, Le Très-Haut déclare ainsi dans l'interprétation de la 56ème ayati kérima de la sourate Ad-Dariyat, la raison de la création des être humains: "Je n'ai créé les djinns et les hommes que pour qu'ils (sachent et qu'ils Me connaissent) et M'adorent".

02:02 02:19 : Chers téléspectateurs, le commandement le plus important en Islam, c'est la profession de foi, c'est de croire (el imane). La foi, est comme les fondations d'un bâtiment. Quant à la salat, c'est comme les murs et les poutres de ce bâtiment. Allahu teala déclare dans l'interprétation du Son 2ème ayati kérim, de la sourate El Mulk, ce qui suit: "Celui qui a créé la mort et la vie afin de vous éprouver (et de savoir) qui de vous est le meilleur en oeuvre". Ce qui signifie que le but de la vie consiste a accomplir des bonnes œuvres. Comme vous le savez, l'attestation de foi, (profession de foi) le fait de croire, est l'obligation et le commandement le plus important de Allahu teala. Si nous devions expliquer cela par un exemple, nous dirions que la foi est comme la fondation d'un immeuble.

02:19 03: 20 : Quant aux adorations (el ibadat), et dont la priorité des ibadats est la salat. Les adorations se divisent en trois catégories: 1- Les adorations corporelles; telles que la Salat (Prière rituelle, namaz) et le Jeûne (sawm). 2- Les adorations par les biens; telles que laZakat, le Qourbane (sacrifice rituel), et la Sadaqa el fitr (l'aumone mineure). 3- Et les adorations à la fois corporelles et matérielles, telles que le Hajj (pèlerinage majeur) et la Oumra (pèlerinage mineur). Parmi ces actes cultuels (ibadat), le plus important après la profession de foi, c'est la Salat.

03:21 03: 45 : Il existe de nombreux versets Coranique sur la Salat. La Salat est ordonnée à plus de cent endroits. Il existe des centaines de hadisi chérif de notre cher Prophète Mouhammed aleyhisselam, sur la salat. Nous avons dit qu'il existait des centaines de hadisi chérif de notre bien-aimé Prophète (sallallahu aleyhi wa sellem), au sujet de la Prière, bien entendu, il nous est impossible de tous les mentionner ici. Mais, nous allons citer quelques exemples.

03:46 04: 47 : Dans l'un des ses nobles hadis, il déclare: "Le jour du Jugement, après la foi, la première question portera sur la salat". Et dans un autre hadis, notre bien-aimé Prophète (sallallahu aleyhi wa sellem) rapporte que : " La place de la salat dans la religion, est comme la place de la tête sur le corps". Vous avez certainement vu comme moi, des gens aveugles, sourds, muets, sans bras, sans jambe ou les membres paralysés, mais avez-vous vu des humains sans tête ? , non, je ne le pense pas!, je vous rassure malgré mon âge, moi non plus je n'en ai jamais vu. Cela est impossible! Pourquoi ? Parce qu'un homme sans tête ne peut pas vivre. Cette comparaison capitale de notre cher Prophète aleyhisselam signifie que, comme un corps ne peut vivre sans tête, la religion islamique ne peut exister sans salat.

04:48 05: 52 : Il est rapporté suivant un autre hadisi chérif de notre cher Prophète que: "La salat est le pilier de la religion. Celui qui pratique la salat, aura rectifiée (consolider) sa religion. Celui qui ne pratique sa salat aura détruit sa religion". Et dans un autre de ses nobles hadis, il déclare: "La meilleure des oeuvres est la salat accomplie à son heure". Et une autre fois, il demanda à ses chers Compagnons: "Dites-moi, si quelqu'un se lave cinq fois par jour dans un fleuve qui coule près de chez lui, est-ce qu'il aura sur lui encore de la saleté ?", "Non, Ô Réçoulullah (sallallahu aleyhi wa sellem)", répondirent-ils. Réçoulullah aleyhisselam dit: "Et bien, les cinq prières quotidiennes sont ainsi, celui qui accomplit ses cinq salats par jour sera lavé de ses petits péchés. La salat est une pratique, un devoir religieux (ibadat) tellement importante et bénéfique pour l'être humain, qu'elle est à la fois bénéfique pour les individus, les sociétés et les familles.

05: 53 10:43: La salat a plus d'un bienfait, mais je vais vous conter ici, l'histoire du forgeron de Hérat: Il y avait une fois...

Un gouverneur de la province persane de Khorasan, Abdullah ibn Tahir, était quelqu'un de très honnête. Ses gendarmes avaient attrapé quelques voleurs et les avaient signalé au gouverneur. L'un des voleurs s'était échappé. Pendant ce temps, un forgeron de la province de Hérat s'était rendu à Nishapur. Quelques temps après, il fut arrêté la nuit par les gendarmes, alors qu'il rentrait chez lui. Ils l'ont présenté avec les voleurs au gouverneur. Le gouverneur ordonna des les enfermer. Ce forgeron fut très éprouvé, il fit les ablutions et pria deux rakaat dans sa cellule. Il leva ses mains puis fit cette invocation: (Ô Seigneur! Sauve-moi! Tu es le Seul à savoir que je suis innocent. Tu est le Seul à pouvoir me sortir de cette prison. Ô mon Allah! Secours-moi!). Savez-vous ce qui se passa? Cette nuit-là, le gouverneur se réveilla, en voyant en rêve quatre personnes robustes renverser son trône. Il fit aussitôt ses ablutions, puis pria deux rakaats. Et se rendormit. Il fit le même songe et se réveilla à nouveau. Le gouverneur comprit qu'il avait commis une injustice.
Aussitôt, le soir même le gouverneur fit appeler le directeur de la prison et lui demanda, si un innocent était enfermé. Lorsque que le directeur lui dit qu'il ne savait pas. Et qu'il y en avait un qui accomplit la salat et qui ne cesse de prier en pleurant. Il le fit amener. Il le questionna et compris la situation. Le gouverneur lui demanda pardon et lui remit mille pièces d'argent comme cadeau et le pria en disant: " Si tu as un quelconque besoin, viens me voir". Le forgeron lui dit; je te pardonne et j'accepte ton cadeau. Mai, je ne peux venir te voir pour mes affaires, ou te demander quelque chose. Pourquoi ? lui demanda, le gouverneur. Est-ce que cela siérait à un pauvre esclave comme moi de délaisser son Maître, qui a renversé le trône d'un sultan comme toi, et de solliciter un autre que Lui pour mes besoins ? Après mes invocations faites à la suite de mes prières, IL m'a délivré de nombreuses calamités. Et IL m'a octroyé tellement de bienfaits. Comment se pourrait-il que je puisse m'en remettre à quelqu'un d'autre que Lui ? Alors que Mon Seigneur a ouvert la porte du trésor sans égal, de Son infinie miséricorde, et a dressé pour tous Son infinie bonté, comment pourrais-je solliciter autre que Lui ? A qui a-t-IL refusé de donner ? Si tu ne sais pas demander, tu ne pourras pas recevoir. Si tu ne te présentes pas devant Lui avec révérence, tu ne pourras accéder à Sa miséricorde. Ce forgeron était donc un musulman pieux et Allahu teala accepta sa prière et le délivra de l'enfermement.

10:44 10: 51 : Notre cher Prophète aleyhisselam, a déclaré: "Lorsque vos enfants atteignent l'âge de sept ans, enseignez ou ordonnez leur la salat".

10:52 10: 54: Donc, la salat est si importante que ça ?!

10:55 11: 02 : Mon cher maître, j'ai bien compris l'importance de la salat (namaz, prière). Et comment accomplit-on parfaitement la prière?

11:03 12:10 : COMMENT ACCOMPLIT-ON LA SALAT, A présent nous allons expliquer comment effectuer correctement la salat: Tout d'abord nous nous allons décrire la salat de fajr (de l'aube). On se tient debout face à la qibla en écartant parallèlement d'une largeur de quatre doigts, les pieds. Puis, on formule l'intention de prier en levant les mains jusqu'aux oreilles, et en touchant du pouce le lobe de chaque oreille, avec les paumes des mains ouvertes et tournées en direction de la qibla. Par exemple on formule l'intention ainsi: "J'ai l'intention d'accomplir la salat sounna (ou obligatoire) de sobh". L'intention, (la niya ou niyet) se fait intérieurement dans le coeur. Il faut avoir à l'esprit ces trois choses juste avant la prière, 1- le temps, l'heure de -la prière,
2- Son origine: Obligatoire (fard), sounna ou wajib,
3- La direction de la Qibla. Puis, on dit : "Allahu Ekber", le tékbir du début de la salat ( le tékbir d'iftitah), en descendant les mains et en les joignant sous le nombril (comme sur la vidéo). Pendant que le pouce et le petit doigt de la main droite encerclent la poignée de la main gauche, les trois autres doigts viennent se poser naturellement.

12:11 12: 30 : Mais les femmes, elles, ne lèvent pas les mains aux oreilles. Elles lèvent leurs mains aux niveaux des épaules puis les poses sur leur poitrine. (comme sur la vidéo). Elles fixent le lieu de prosternation et récitent "Soubhanéké".

12:32 12:52 : Ce qu'on doit réciter debout: "Soubhanéké, puis Eouzou-Basmala et La Fatiha suivit d'une Sourate zammi (par exemple Elem téré ..". (Dans le madhhab Chafiite, on prononce la Basmala entre la Fatiha et la sourate zammi).

12:53 13:30 : Après cela, on va au Roukou (inclinaison) en disant "Allahu ékber". Les hommes doivent garder le dos droit, parallèle au sol, les bras et les jambes tendus et les mains sur les genoux, alors que les femmes restent légèrement repliée sur elle. Le regard fixé sur les pieds, on doit dire au minimum trois fois et jusqu'à 7 fois; "Soubhané Rabbiyel A-zîm".

13:32 15:00 : Après le Roukou, on se redresse en disant : "Sémi'allahu limen hamidéh", sans retrousser son pantalon et sans dévier le regard du lieu de la prosternation. Une fois totalement droit, on ajoute : "Rabbéna lekel hamd". Sans trop tarder debout, on va en prosternation en disant "Allahu Ekber", dans l'ordre suivant; on pose d'abord au sol le genoux droit, puis le gauche, ensuite la main droite puis la gauche, et ensuite le nez et enfin le front. Les doigts de pieds doivent être courbés et dirigés en direction de la Kaaba. La tête doit être entre les deux mains, les mains posées à plat les doigts joints et les coudes relevés. Dans cette posture, on doit dire au minimum trois fois, 5, 7, 9 ou 11 fois: "Soubhané Rabbiyel a'lâ". [Ce qui est important lors de la prosternation: C'est d'avoir le front, les mains et le nez, ainsi que les doigts de pieds et les genoux touchant le sol. Il est wajib de poser au sol, le nez et le front ensemble]. Puis on relève la tête de la prosternation en disant "Allahu Ekber", (en restant assis une ou deux secondes, le temps d'un Soubhanallah"), et on retourne en prosternation une deuxième fois, en disant à nouveau "Allahu Ekber", et on récite à nouveau "Soubhané Rabbiyel a'lâ", comme précédemment.

15:01 16: 57 : Puis on se relève complètement pour la deuxième rakaat. On débute cette deuxième rakaat en prononçant seulement la "Basmala" avant la Fatiha, et non comme lors de la première rakaat, où l'on avait formulé, après l'invocation de Soubhanéké; "Eouzou Basmala" suivit de la Fatiha, puis d'une sourate zammi. Après cela, on se courbe (roukou) en disant: "Allahu Ekber". Et on récite à nouveau au minimum trois fois, et plus, jusqu'à 7 fois; "Soubhané Rabbiyel A-zîm". En faisant bien attention à la prononciation du "z", de a-zîm, c'est un 'z' guttural (son grave), et non un z au son normal. Puis en se relevant, on dit: "Sémi'allahu limen hamidéh", et lorsqu'on est totalement droit, on ajoute : ""Rabbéna lekel hamd". Et aussitôt après cela, sans trop tarder, on se prosterne en disant, à nouveau; "Allahu Ekber". On termine ainsi la deuxième rakaat, comme la première. Sauf qu'à la fin de la seconde prosternation, après avoir dit ; "Allahu Ekber", on ne se relève plus, on reste assis, en posant les fesses sur les talons, sauf que le pied droit est relevé et les orteils pliés vers la qibla, comme indiqué sur la vidéo, et on récite "Ettéhiyatu", "Allahummé salli", "Allahummé barik" et "Rabbéna Atina", (dernière assise et salutations de sortie de prière) : après avoir récité cela, on tourne la tête d'abord sur l'épaule droite en disant : "Es-sélamu aleykum wé rahmétullah", puis on répète les mêmes salutations, en tournant cette fois la tête et le regard vers l'épaule gauche. Ainsi, nous avons accompli deux rakaats de sounna de la salat sobh. Seulement avant de se mettre debout pour l'accomplissement de la salat canonique, on récite : "Allahummé entes-sélamu wé minkes-sélam, tébarekté yâ'zel djélali wél'ikram".

16:58 17: 25 : Juste avant de commencer la salat fard (canonique, obligatoire) on formule l'iqama (L'iqama n'est obligatoire que pour les hommes) et après l'iqama, on formule (intérieurement) notre intention puis on accomplit deux rakaat de salat fard comme la sounna précédente. A la fin de ces deux unités, on dit: "Allahummé entes-sélamu wé minkes-sélam, tébarekté yâ'zel djélali wél'ikram".

17: 27 18: 01 : Après avoir terminé la salat, on dit dans l'ordre suivant: 3 fois: Estaghfirullah, 1 fois: Ayet-ul Kursi (le verset du Trone) puis 33 fois: "SubhanAllah", 33 fois: "El-hamdu lillah", et 33 fois:" Allahu ekber", puis 1 fois avant l' invocation finale; "La ilahé illallahu wahdéhou la chérikéleh, léhoul-mulkou wé léhoul hamdou wé houwé alâ kulli chey'ine qadir".

18: 02 18: 50 : Puis après cela, on récite lé ayati kérim suivant: "Wé ma erselnaké illa rahméten lil alémine" et on ouvre et lève les mains au niveau de la poitrine pour commencer l'invocation. (seulement les hommes lève les mains au niveau du torse). On lève les bras, sans plier les coudes, les bras légèrement tendus en avant, la paume des mains ouverte en direction du ciel. Car, comme la Kaaba el chérif est la qibla de la salat, la qibla de l'invocation est le ciel. On conclut l'invocation, par le verset suivant : "Soubhané rabbiké rabbil izzéti amma yousifoune, wé sélamoune alel mourséline, wél hamdu-lillahi rabbil alémine", puis on passe les mains sur le visage.

18:52 19: 40 : Ceux à quoi les femmes doivent faite attention, lorsqu'elles font la prière (salat, namaz): Voici comment la femme doit accomplir toute seule la salat sounna de sobh. La femme doit se couvrir entièrement des pieds à la tête sans qu'aucune forme des parties de son corps ne soit visible. Seuls les mains et le visage restent découverts. Comme d'ailleurs, ici présent Eminé, qui est entièrement couverte et seuls ses mains et son visage sont découverts. Les sourates et les invocations qui doivent être récité pendant la prière, sont comme celles précédemment citées et sont semblables à celles accomplit par les garçons. Eminé fera comme Cüneyt, mais ce qui est différent c'est ce qui suit:

19:41 21: 05 : Pour le tékbir, la femme ne lève pas les mains aux niveaux des oreilles, mais aux niveaux des épaules. Puis après avoir dit : "Allahu Ekber", elle pose sa main droite sur sa main gauche sur sa poitrine. Et commence ainsi la salat. En position de roukou, elle ne se courbe pas entièrement comme l' homme. Elle se tient très légèrement penchée, les mains sur les genoux. En prosternation, la femme pose ses avant-bras avec son coude et ses mains serré contre elle, complètement à plat au sol. Au Tahiyyat, elle s'assoit sur sa jambe gauche, en sortant les pieds sur le côté droit. On appelle "Téverruk", cette façon de s'assoir. Ceci est une sounna. La femme doit porter un vêtement ample et long pour couvrir entièrement ses mains et ses pieds pendant la prière.

21: 07 21: 56 : ON ACCOMPLIT CINQ TEMPS DE SALAT EN UNE JOURNEE (24 heures): La Salat Sobh ou Fajr, se compose de deux unités de Sounna et de deux unités de Fard. Ce qui fait au totale quatre rakaats (unités de prière). La Salat Zouhr ou Dhor, se compose de quatre rakaats de premières Sounna. Ensuite de quatre unités de Fard (obligation). Puis de deux unités de fin de Sounna. Ce qui fait un total de dix rakaats. La Salat Asr se compose de quatre unités de Sounna et de quatre unités de Fard. Ce qui fait au total huit rakaats. La Salat du Maghrib se compose de trois unités de Fard (qui sont accomplies en premier) et de deux rakaats Sounnas effectuées après les trois Fard. Cinq au total. La Salat Icha se compose de quatre premières Sounna, puis de quatre Fard, ensuite de deux de Sounna finales et de trois rakaat de witr wajib.

21:57 25: 44 : LA SALAT COMPORTE DOUZE FARDS (OBLIGATIONS) : Le Fard est un ordre d' Allahu teala qui doit être appliqué. Si les obligations d'une ibadat (adoration) ne sont pas appliquées, cet acte n'est pas correcte. Il est aussi obligatoire d'appliquer lors de l'accomplissement de la salat, ses douze commandements. Les obligations de la salat sont au nombre de douze, nous avons dit. Sept sont externes à la salat, appelés obligations de la salat et cinq sont internes à la salat, qui sont surnommés les Roukn (pilier) de la salat. Certains savants ont divisé en deux groupes de six. C'est-à-dire six obligations externes liées à la salat et six roukns internes liés à la salat. Les obligations externes de la salat sont les suivantes:
A) LES OBLIGATIONS (CONDITIONS) EXTERNES DE LA SALAT:
1- Hadesten taharet : Les ablutions mineures et les ablutions majeures. Celui qui n’a pas fait l’ablution, doit la pratiquer et celui qui a eu des relations sexuelles ou les femmes qui ont terminé leurs règles, [et après le 40ème jour de leur accouchement] doivent pratiquer la grande ablution (gousl).
2- Néjasetden taharet : Se laver le corps, avoir des vêtements propres et le lieu de la prière canonique (salat, namaz) doit être exempt de saleté, c'est-à-dire purifié des choses considérées comme sales par notre religion. Telles que le sang, l'alcool, l'urine etc..
3- Sétr-i avret : Veut dire être décemment habillé, se couvrir la partie intime du corps obligatoire pour la salat (namaz) et qui est défendue pour les adultes de découvrir auprès des autres et défendu de regarder chez les autres, cette partie s’appelle "avret", partie intime. C'est un ordre de Allahu teala de couvrir ces parties. Les hommes doivent se couvrir de leur nombril jusqu’aux dessous de leurs genoux. Les femmes doivent se couvrir tout le corps sauf le visage et les mains.
4- Istiqbal-i qiblé : S’orienter (se tourner) vers la qiblé (c'est-à-dire vers l'enceinte (l'espace compris du sol au ciel) de la Kaaba sacrée qui se trouve dans la Sublime ville de la Mecque en Arabie Saoudite).
5- Vakit (Temps) : C'est-à-dire accomplir la prière à son heure (qui est précisée dans les calendriers musulmans). C'est savoir quel temps de salat on accomplit et se le rappeler intérieurement.
6- Niyét ou Niya (l’intention) : Avant de commencer la salat, c'est se dire dans le cœur, quelle genre de prière que l'on va accomplir en prononçant intérieurement la niya suivante “J’ai l’intention d'accomplir la prière du matin, ou soir etc …”. On n’appelle pas formuler l' intention, quand c'est seulement dit avec la bouche. Faire l’intention pour la salat veut dire; (se rappeler intérieurement son nom (quelle salat), son heure, sa quibla, la soumission à l’imam si on la pratique en commun). Il faut formuler l’intention lorsqu’on dit: "Allahu Ekber", le tékbir d'iftitah ou tahrima, celui du commencement de la salat. Si l'intention est formulée après le tékbir, la salat ne sera pas valide. 7- Le Tékbir tahrima ou iftitah; c'est-à-dire, dire : "Allahu Ekber", avant de commencer la salat. Dire autre chose que cela, ne sera pas du tékbir.

25: 45 28: 04 : Passons à présent aux Roukns internes à la salat, qui sont au nombre de cinq:
B) LES PILIERS (ROUKN) INTERNES A LA SALAT :
1- Qiyam : Signifie, se tenir debout dans la salat. Le malade qui ne peut pas rester debout, accomplir la salat en étant assis. Celui qui ne peut pas la pratiquer en étant assis, l’accomplie en étant couché, par ima (mime).
2- Qiraat : Réciter (à voix audible par soi-même) dans la salat des sourates ou des versets du Qour'ani kérim.
3- Roukou : Après avoir fini de réciter debout, on s’incline en disant “Allahu ékber”, et en s'appuyant des mains sur les genoux, les genoux tendus, la tête et le dos doivent être droit, parallèles au sol, dans cette position de roukou, on prononce trois fois ou plus, jusqu'à 7 fois “Subhané rabbiyel a'zim”. Puis on se relève en position debout, en disant “Sémiallahou limen hamidèh”, aussitôt suivit de "Rabbéna lékel hamd".
4- Séjdé :
Se prosterner après avoir le roukou [inclinaison]. Il faut poser les mains et le front au sol, deux fois. A chaque prosternation, on récite au minimum trois fois "Soubhané Rabbiyel a'lâ".
5- Qadé-i Akhiré (dernière assise): A la fin de la salat, au dernier unité rituelle (raka’at), il faut rester assis autant que la récitation de Ettehiyatou. On appelle aussi cela, l'assise finale. On saisit l'importance et la grandiosité de la salat, par ces nombreuses conditions. Et si on ajoute à cela, les wajibs, les sounnas, les moustahabs, les makrouhs, les moufsids, de la salat, on comprend mieux alors comment les êtres humains devraient et doivent se comporter et se montrer face à leur Créateur. Les esclaves de Allahu teala sont des créatures faibles et pauvres, ils sont à chaque instant sous la dépendance de leur Seigneur, Allahu teala. On comprend par ce faite, que la salat sépare la créature de son Créateur et que c'est une adoration (ibadat) qui remet l'être humain à sa place, c'est-à-dire de celui d'un pauvre esclave nécessiteux.

28:10 29: 59 : Ce qu'on doit savoir à propos de la salat : Les wajibs de la salat sont les suivants:
1- Réciter la sourate FATIHA.
2- Réciter une autre sourate (ou au moins 3 versets du Coran) après avoir récité La FATIHA.
3- Réciter La FATIHA avant l’autre sourate.
4- Réciter La FATIHA et une autre sourate qu’on récite après avoir récité La Fatiha aux 2 premiers rakaats des salatw obligatoires (fard) et à chaque rakaat des prières nécessaires (vajib) et aussi des surérogatoires [nafilé].
5- Se prosterner 2 fois de suite, faire les prosternations l’une après l’autre.
6- Réciter une fois la Fatiha dans chaque raka’at des salats nécessaires (vadjib) et de sounnas.
7- S’asseoir au deuxième raka'at des salats composées de 3 et de 4 raka'ats.
8- Ne pas resté assis au Tachahhoud, après avoir récité Et-tehiyatu au second raka'at.
9- Se prosterner en posant le nez et le front à terre.
10- Réciter Ettehiyatu au téchéhhoud de la dernière assise, c'est-à-dire quand on s’assied au 2ème et 4ème rakaat.
10- Pratiquer la salat (namaz, prière rituelle) correctement avec toumaninet [=c'est-à-dire rester un peu de temps sans bouger, tout droit, après s’être relevé et après la prosternation.]
11- Se conformer au ta'dil-i erkan (aux règles internes de la salat)
12- Dire [saluer en disant] Esselamu aleykum vérahmétoullah à la fin de la prière.
13- Réciter les invocations [dou'a] de kounout au 3éme rakaat de la prière du witir.
14- Faire les tékbirs en disant "Allahu Ekber", lors de la prière des fêtes.
15- L’imam doit réciter à voix haute, dans les salats [prière rituelle, namaz] du matin, du vendredi, des fêtes, de téravih [salat sounna pratiquée pendant le Ramadan] et witir [salat pratiquée après celle de la nuit (icha)] et aux 2 premiers raka'ats de la salat du soir (maghreb) et celle de icha (nuit).
16- Réciter à voix basse pour l’imam et pour celui qui pratique individuellement, aux salats obligatoires de midi et de l’après-midi et au 3ème rakaat de la salat du soir et au 3ème et 4ème unités (raka'at) de la salat de la nuit.

30: 00 30: 34 : SEJDE-I SEHW (Prosternation de l'oublie ou de l'erreur): Le séjdé-i séhw devient obligatoire lors du retardement d'une fard (action obligatoire) et d'un ajournement ou d'un délaissement d'une wajib (action nécessaire). Comment faire le séjdé-i séhw: On récite seulement Et-tehiyyatou ou Et-tehiyyatou et Allahummé salli et Allahummé Barik et on se prosterne sans faire de salutation à droite et à gauche, ou bien, on ne récite faisant qu'une salutation à droite, puis on se prosterne, ou alors on peut aussi se prosterner après les deux salutations.

30: 35 30: 20 : LES CHOSES QUI ANNULENT LA SALAT:
1-
Tousser et racler sa gorge sans raison.
2- Celui qui dit, alors qu'il est entrain de faire la salat; "Yerhamukallah" à celui qui a dit; "Elhamdu lillah" après avoir éternué. Dans une situation normale, on dit "Yerhamukallah", à celui qui dit, "El-Hamdu lillah", lorsqu'il éternue. Si c'est quelqu'un qui prit, qui dit cela, sa prière sera cassée.
3- Si une personne prit seule et qu'elle entend un peu plus loin, l'imam se tromper dans sa récitation de la prière en groupe, et que cette personne lui fasse une remarque (en corrigeant l'erreur de récitation de l'imam), sa salat sera annulée. Et si l'imam suit la remarque de cette personne, sa prière aussi sera rompue.
4- Celui qui dit "La ilahé illallah", pour répondre à quelqu'un, sa prière sera annulée, mais si c'est pour le faire savoir, sa prière ne sera pas rompue.
5- Découvrir ses parties intimes (avret mahali)
6- Pleurer à cause d'une douleur ou bien d'un soucis, annule la salat. ( Mais, pleurer en pensant au Paradis et à l'Enfer, cela n'annule pas la salat).
7- Répondre à une salutation par la parole ou de la main.
8- Si une personne dite "tertib", qui est à jour dans ses salats, et qu' elle n'a pas plus de cinq salats à rattraper, se rappelle pendant qu'elle accomplit sa prière, qu'elle a oubliée une prière de la journée, sa prière est rompue. Elle devra rattraper d'abord sa prière oubliée, puis elle devra refaire la prière la prière qu'elle était entrain d'accomplir.
9- La salat de celui qui gesticule énormément dans sa prière, est annulée. On appelle cela, "amel-i késir", c'est-à-dire une situation telle, qui laisse penser que la personne n'est pas en prière.
10- Boire et manger quelque chose pendant la salat, annule celle-ci.
11- Parler pendant la prière.
12- Rectifier l'erreur de récitation de quelqu'un d'autre que l'imam pendant la prière. Lors de la prière en groupe, celui qui prit derrière l'imam, peut rectifier l'erreur effectuée par l'imam seulement.
13- Rire pendant la salat. Si le rire n'est entendu que par soi, seul la salat est rompue, mais s'il est entendu par d'autres, c'est à la fois la salat et les ablutions qui sont rompues.
14- Gémir et sortir des cris de douleurs pendant la salat rompent la prière.
Ces quatorze éléments sont communiqués dans les ouvrages de jurisprudences comme des causes qui annulent la salat.

33:22 - 34: 04 : LES CHOSES QUI RENDENT LICITE LA RUPTURE DE LA SALAT :
1- Tuer un serpent.
2- Pour rattraper un animal qui s'enfuit.
3- Pour protéger le troupeau des loups.
4- Pour empêcher que le plat sur feu ne brule. Car, il y a un danger de départ de feu.
5- Lorsqu'il n'y a pas de risque que le temps de la salat soit écoulé ou par crainte de voir le groupe s'en aller, pour se dégager d'une chose qui rompe la salat dans un autre madhhab.
6- Pour se soulager d'une envie présente, il est permis de rompre la salat.

34:06 - 34: 44 : LES CHOSES OBLIGATOIRES QUI NECESSITENT LA RUPTURE DE LA SALAT :
1- Il est nécessaire de rompre la salat; pour sauver quelqu'un qui appelle à l'aide, une personne de la noyade, ou un aveugle qui risque de tomber dans un trou, pour éteindre un feu ou pour tout autre danger.
2- Lorsque la maman, le papa, la grand-mère ou le grand-père nous appellent, il n'est pas nécessaire (wajib) de rompre la salat obligatoire, même si cela est permis, il ne faut pas rompre si cela n'est pas absolument nécessaire. Les nafilas et les sounnas (font parties des salats surérogatoires), peuvent être rompues. Si c'est pour répondre à un appelle au secours, on doit rompre même les prières obligatoires.

34:45 - 37: 57 : LES ACTIONS DETESTABLES (MAKROUH) DE LA SALAT :
1- Porter les vêtements sur ses épaules au lieu de s'habiller avec.
2- Lorsqu'on va en prosternation, relever le bas du pantalon ou de la robe.
3- Prier avec les manches et les bas de pantalons relevés.
4- Faire des gestes inutiles.
5- Prier avec des habits de travail ou inconvenant.
6- Avoir dans la bouche n'importe quoi qui empêche la récitation.
7- Prier, tête découverte.
8- S'apprêter à faire la salat, alors qu'on a une envie pressente d'uriner ou d'aller aux toilettes.
9- Balayer ou ôter devant soi la poussière ou les petites pierres sur l'endroit de la prosternation.
10- Faire craquer ses doigts.
11- Poser ses mains sur les flancs de son corps.
12- Tourner la tête et regarder autour de soi.
13- S'assoir comme un chien pendant le Tachahhoud.
14- Poser les avants bras à plat au sol, pour les hommes.
15- Prier face à quelqu'un ou derrière quelqu'un qui parle à voix haute.
16- Répondre au salut de quelqu'un, en faisant signe de la main, de la voix ou de la tête.
17- Bailler dans la salat.
18- Fermer les yeux pendant la salat.
19- Le faite que l'imam se tient debout dans le mihrab (enfoncement).
20- Il est makrouh tenzihène (légèrement déconseillé), pour l'imam de se trouver sur une estrade surélevé par rapport aux fidèles, d'un demi mètre.
21- Il est aussi makrouh tenzihène pour l'imam de se trouver seul, à un niveau plus bas que ses fidèles.
22- Etre au deuxième rang, alors qu'il y a des places vides aux premiers rangs et se trouver seul tout au dernier rang, quand il n'y a plus de place dans les ranges.
23- Prier avec un vêtement sur lequel il y a des motifs de dessins animés.
24- Prier dans un lieu ou des images d'être animés sont suspendus au mur devant, à droite ou à gauche de soi. Le dessin de la croix c'est comme un dessin animé.
25- Prier face aux flammes.
26- Compter avec les mains, les ayats et les tesbihs.
27- Prier en étant couvert des draps de bain (peshtamal).
28- Prier la tête nue recouverte d'un turban, en laissant le haut du crane à découvert.
29- Prier en se couvrant la bouche et le nez.
30- Racler la gorge pour sortir les glaires, sans motif.
31- Faire bouger sa main, une ou deux fois.
32- Délaisser une des sounnas.
33- Commencer à prier avec un enfant dans les bras, sans y être forcé.
34- Prier à côté ou en face de choses qui attirent notre attention. Comme par exemple, devant un plat que l'on aime, ou lorsqu'il y a de la musique.
35- S'appuyer sans raison, contre un mur ou contre un plier, lors de l'accomplissement de la prière canonique (fard).
36- Lever les mains aux oreilles, lors de l'inclinaison et du redressement du roukou.
37- Terminer la récitation lors de l'inclinaison du roukou.
38- Devancer l'imam dans les roukous les prosternations. S'incliner et se prosterner avant lui.
39- Prier dans les lieux supposés sales.
40- Prier face à une tombe.
41- Ne pas s'assoir suivant la sounna dans les tachahhouds.
42- Réciter au deuxième rakaat, trois ayats (verset) de plus qu'au premier.

38:01 - 38: 20 : DEMONSTRATION DE LA SALAT :
Chers téléspectateurs, notre cher frère Juneyt va à présent vous montrer comment accomplir deux rakaats de salat.

38: 21 - 38: 25 : LA NIYA (L'intention) SE FAIT INTERIEUREMENT:
1- Le Temps de la salat
2- Le genre de la salat, Fard, Wajib ou Sounna.
3- Se rappeler obligatoirement de la Qibla.

38: 26 - 38: 27: Le Tekbir d'iftitah (Tekbir de commencement).

38: 28 - 39: 26 : Ce qui doit se réciter debout.

39: 27 - 39: 33 : Dire au minimum trois fois: "Soubhané Rabbiyel A'zîm", ou 5, voire 7.

39: 35 - 39: 38 : En se redressant dire : "Sémiallahu limen hamideh", et "Rabbéna lékel hamd" lorsqu'on est complètement redressé.

39: 39 - 39: 59 : L'essentiel dans la prosternation: Les mains, le nez et le front doivent toucher le sol. Après deux prosternations l'une à la suite de l'autre, on se relève complètement pour la seconde rakaat.

40: 01 - 41: 17 : Deuxième rakaat: Ce qu'on doit réciter: La Fatiha suivit d'une sourate zammi. On accomplit de la même façon et on récite les mêmes tasbihat que lors de la première rakaat.

41: 19 - 43: 17 : Assise finale: Autrement dit: Tachahhaoud. On récite:" Et-téhiyyatou", suivit de "Allahummé salli" et de "Allahummé barik", et de "Rabbéna Atina".

43: 18 - 43: 25 : Terminaison de la Salat par les Salutations à droite puis à gauche: " Es-sélamu aleykoum wé rahmétullah"

43: 26 - 44: 05 : Nous avons ainsi assisté à l'accomplissement des deux rakaats de la sounna de sobh. On se lève pour accomplir les deux rakaats de fard du sobh, seulement après avoir dit : "Allahummé ent-sélam wé minkes-sélam, tébarekté ya zeldjélali wél ikram". Juste avant le fard, on récite l'iqama (deuxième appel à la prière, elle se fait plus rapidement). Seul les hommes font l'iqama. Après quoi, on formule l'intention, puis on accomplit les deux rakaats de salat obligatoire, comme celle des deux sounnas accomplies précédemment.

44: 06 - 44: 11 : EXPLICATION A L'AIDE D'UN GRAPHISME DES CINQ PRIERES QUOTIDIENNES :
SALAT SOBH = Deux Rakaat Sounnas suivit de deux autres Rakaats de Fard.

SALAT ZOUHR ou DOHR = Quatre Rakaat début de Sounna, suivit de quatre Fard puis de deux rakaats de sounnas finales.

SALAT ASR = Quatre Sounnas suivit de quatre Fard (canonique, obligatoire).

SALAT MAGHRIB = Trois Fard puis deux rakaats de Sounna.

SALAT ICHA = Quatre rakaat début de Sounna, suivit de Quatre Fard puis de deux Sounnas Finales et de Trois rakaats de salat witr.

ACCOMPLISSEMENT DE LA SOUNNA DE SOBH:
1- Après l'intention, suivit du tékbir de début de salat, on récite : SOUBHANEKE, en suite E'OUDHOU BASMALA (E'ouzou billahi-minech'cheytanir-radjim Bismillahirrahmanirrahiym), suivit de la FATIHA, puis une SOURATE ZAMMI. Avec les inclinaisons et les prosternations qui vont avec. Puis on se lève pour la seconde rakaat.

2- On récite juste la BASMALA, sans E'OUDHOU, puis la FATIHA, suivit d'une sourate zammi.
3- Lors de l'Assise Finale (Tachahhoud). On récite ETTEHIYYATOU, SALLI et BARIK puis RABBENA ATINA, et on quitte la salat en saluant à droite puis à gauche; "ESSELAMOU ALEYKOUM WE RAHMETOULLAH".(deux fois)

Ainsi nous achevons la Sounna. Entre la Sounna et le Fard, on ne récite que l'invocation suivante : "ALLAHUMME ENTE SELAMU WE MINKES SELAM, TEBAREKTE YA ZEL DJELALI WEL IKRAM". Et on ne récite rien d'autre, on ne parle pas, on ne mange pas et on ne boit rien. On se lève aussitôt pour accomplir le Fard. Les hommes formule l'iqama (le second appel), puis comme pour la sounna, on récite les mêmes choses. En faisant attention, à ne pas réciter dans le désordre les sourates. Il faut que la sourate zammi de la première rakaat soit avant la deuxième sourates. C'est-à-dire dans l'ordre de leur place dans le Qour'ani kérim. Et aussi que la sourate récitée dans la deuxième rakaat ne dépasse pas celle de la première rakaat de trois ayats (verset).

ACCOMPLISSEMENT DE LA SALAT FARD DE SOBH:
1- Après l'intention et le tékbir de début de salat, on récite : SOUBHANEKE, en suite E'OUDHOU BASMALA, suivit de la FATIHA, puis une SOURATE ZAMMI. Avec les inclinaisons et les prosternations qui vont avec. Puis on se lève pour la seconde rakaat.

2- On récite juste la BASMALA, (Bismillahirrahmanirrahiym), puis la FATIHA suivit d'une sourate zammi.
- Lors de l'Assise Finale (Tachahhoud). On récite ETTEHIYYATOU, SALLI et BARIK puis RABBENA ATINA, et on quitte la salat en saluant à droite puis à gauche; "ESSELAMOU ALEYKOUM WE RAHMETOULLAH".(deux fois)

ACCOMPLISSEMENT DES QUATRE PREMIERES SOUNNA DE DOHR:
1- Après l'intention et le tékbir de début de salat, on récite : SOUBHANEKE, en suite E'OUDHOU BASMALA, puis une SOURATE ZAMMI. Avec les inclinaisons et les prosternations qui vont avec. Puis on se lève pour la seconde rakaat.
2- On récite juste la BASMALA, sans E'OUDHOU, suivit d'une sourate zammi.
-Première Assise: On récite : "ET-TEHIYYATOU".
3- A la troisième rakaat, On récite la BASMALA suivit de La Fatiha et d'une sourate.
4- On se lève pour la quatrième rakaat: On récite la BASMALA suivit de La Fatiha et d'une sourate.
-Assise Finale : On récite : "ETTEHIYYATOU", "ALLAHUMME SALLI" et "ALLAHUMME BARIK" puis "RABBENA ATINA", et on quitte la salat en saluant à droite puis à gauche; ainsi "ESSELAMOU ALEYKOUM WE RAHMETOULLAH. Ainsi les quatre premieres sounnas sont accomplies. Tout de suite après on dit l'invocation suivante : "ALLAHUMME ENTE SELAMU WE MINKES SELAM, TEBAREKTE YA ZEL DJELALI WEL IKRAM", et on se lève pour accomplir les quatre Fards.

PASSONS A PRESENT A L ACCOMPLISSEMENT DES QUATRE FARDS DE DOHR: (44:12 -48:00 )

ACCOMPLISSEMENT DE QUATRE RAKAATS (UNITES) de LA SALAT FARD DE DOHR:
1- Après l'intention et le tékbir de début de salat, on récite : SOUBHANEKE, en suite E'OUDHOU BASMALA, puis la FATIHA, suivit d' une SOURATE ZAMMI. Avec les inclinaisons et les prosternations qui vont avec. Puis on se lève pour la seconde rakaat.
2- On récite seulement la BASMALA, puis la FATIHA suivit d'une sourate zammi.
-Première Assise: On récite : "ET-TEHIYYATOU".
3- A la troisième rakaat, On récite la BASMALA suivit de La FATIHA.
4- On se lève pour la quatrième rakaat: On récite la BASMALA suivit de La FATIHA.
-Assise Finale : On récite : "ETTEHIYYATOU", "ALLAHUMME SALLI" et "ALLAHUMME BARIK" puis "RABBENA ATINA", et on quitte la salat en saluant à droite puis à gauche; ainsi "ESSELAMOU ALEYKOUM WE RAHMETOULLAH.

48:59 - 49: 18 : DEUX RAKAATS DE LA SALAT SOUNNA FINALE DE DOHR:
1- Après l'intention et le tékbir de début de salat, on récite : SOUBHANEKE, en suite E'OUDHOU BASMALA, puis la FATIHA, puis une SOURATE ZAMMI. Avec les inclinaisons et les prosternations qui vont avec. Puis on se lève pour la seconde rakaat.
2- On récite juste la BASMALA, (Bismillahirrahmanirrahiym), suivit de la FATIHA puis d'une sourate zammi.
3- Lors de l'Assise Finale (Tachahhoud). On récite ETTEHIYYATOU, et les dou'a de SALLI et BARIK puis RABBENA ATINA, et on quitte la salat en saluant à droite puis à gauche; "ESSELAMOU ALEYKOUM WE RAHMETOULLAH"..(deux fois)

49: 19 - 50:02 QUATRE RAKAAT DE LA SALAT SOUNNA DE ASR:
1- Après l'intention et le tékbir de début de salat, on récite : SOUBHANEKE, en suite E'OUDHOU BASMALA, puis la FATIHA, puis une SOURATE ZAMMI. Avec les inclinaisons et les prosternations qui vont avec. Puis on se lève pour la seconde rakaat.
2- On récite juste la BASMALA, (Bismillahirrahmanirrahiym), suivit de la FATIHA puis d'une sourate zammi.
Première Assise: (Tachahhoud). On récite ETTEHIYYATOU, et les dou'a de SALLI et BARIK.
3- A la troisième rakaat, On récite SOUBHANEKE, Puis la BASMALA suivit de La FATIHA, puis une sourate zammi.
4- On se lève pour la quatrième rakaat: On récite la BASMALA suivit de La FATIHA, puis une sourate zammi.
Assise Finale ou Qadé-i Akhira : On récite : "ETTEHIYYATOU", "ALLAHUMME SALLI" et "ALLAHUMME BARIK" puis "RABBENA ATINA", et on quitte la salat en saluant à droite puis à gauche; ainsi "ESSELAMOU ALEYKOUM WE RAHMETOULLAH.

50:03 - 50: 49 : QUATRE RAKAATS DE LA SALAT CANONIQUE (FARD) DE ASR (Après-midi):
1- Après l'intention et le tékbir de début de salat, on récite : SOUBHANEKE, en suite E'OUDHOU BASMALA, puis la FATIHA, suivit d' une SOURATE ZAMMI. Avec les inclinaisons et les prosternations qui vont avec. Puis on se lève pour la seconde rakaat.
2- On récite seulement la BASMALA, puis la FATIHA suivit d'une sourate zammi.
Première Assise: On récite Seulement : "ET-TEHIYYATOU".
3- A la troisième rakaat, On récite la BASMALA suivit de La FATIHA.
4- On se lève pour la quatrième rakaat: On récite la BASMALA suivit de La FATIHA.
Assise Finale : On récite : "ETTEHIYYATOU", "ALLAHUMME SALLI" et "ALLAHUMME BARIK" puis "RABBENA ATINA", et on quitte la salat en saluant à droite puis à gauche; ainsi "ESSELAMOU ALEYKOUM WE RAHMETOULLAH", puis on quitte la prière.

50:50 - 51: 39 : TROIS RAKAATS DE SALAT DE MAGHREB (soir):
1- Après l'intention et le tékbir de début de salat, on récite : SOUBHANEKE, en suite E'OUDHOU BASMALA, puis la FATIHA, suivit d' une SOURATE ZAMMI. Avec les inclinaisons et les prosternations qui vont avec. Puis on se lève pour la seconde rakaat.
2- On récite seulement la BASMALA, puis la FATIHA suivit d'une sourate zammi. Avec les inclinaisons et les prosternations qui vont avec. Après la deuxième rakaat on s'assoit:
Première Assise: On récite Seulement : "ET-TEHIYYATOU".
3- A la troisième rakaat, On récite seulement la BASMALA suivit de La FATIHA, puis on s'assoit pour la dernière assise (tachahhoud):
On récite : "ETTEHIYYATOU", les dou'a de "ALLAHUMME SALLI" et "ALLAHUMME BARIK" puis "RABBENA ATINA", et on quitte la salat en saluant ainsi "ESSELAMOU ALEYKOUM WE RAHMETOULLAH", à droite puis "ESSELAMOU ALEYKOUM WE RAHMETOULLAH", à gauche, ainsi on achève la prière.
On se lève pour accomplir les deux rakaats de sounna du soir, Sans parler et sans rien d'autre que: "ALLAHUMME ENTES SELAMU WE MINKES SELAM, TEBAREKTE YA ZEL DJELALI WEL IKRAM", entre le fard et la sounna.

51:40 - 52: 00 : LA SALAT SOUNNA DU MAGHREB:
1- Après l'intention et le tékbir de début de salat, on récite : SOUBHANEKE, en suite E'OUDHOU BASMALA, suivit de la FATIHA, puis une SOURATE ZAMMI. Avec les inclinaisons et les prosternations, et les tasbihat qui vont avec. Puis on se lève pour la seconde rakaat.
2- On récite juste la BASMALA, (Bismillahirrahmanirrahiym), puis la FATIHA suivit d'une sourate zammi.
- Lors de l'Assise Finale (Tachahhoud). On récite ETTEHIYYATOU, SALLI et BARIK puis RABBENA ATINA, et on quitte la salat en saluant à droite puis à gauche; "ESSELAMOU ALEYKOUM WE RAHMETOULLAH"..(deux fois)

52:01 - 53: 00 : LA SALAT DE ICHA (nuit) : LES QUATRE PREMIERES RAKAATS DE SOUNNAS DE ICHA: Elle s'accomplit comme les quatre sounnas de asr:
1- Formuler l'intention puis le tékbir de début de salat, ensuite on récite le dou'a de:" SOUBHANEKE", en suite E'OUDHOU BASMALA, puis la FATIHA, puis une SOURATE ZAMMI. Avec les inclinaisons et les prosternations et les tasbihat qui vont avec. Puis on se lève pour la seconde rakaat.
2- On récite juste la BASMALA, (Bismillahirrahmanirrahiym), suivit de la FATIHA puis d'une sourate zammi.
-Première Assise: (Tachahhoud). On récite ETTEHIYYATOU, et les dou'a de "ALLAHUMME SALLI" et "ALLAHUMME BARIK".
3-
A la troisième rakaat, On récite SOUBHANEKE, Puis la BASMALA suivit de La FATIHA, puis une sourate zammi.
4- On se lève pour la quatrième rakaat: On récite la BASMALA suivit de La FATIHA, puis une sourate zammi. Puis on reste assis pour réciter ce qui:
-Assise Finale ou Qadé-i Akhira : On récite : "ETTEHIYYATOU", "ALLAHUMME SALLI" et "ALLAHUMME BARIK" puis "RABBENA ATINA", et on quitte la salat en saluant à droite puis à gauche; ainsi "ESSELAMOU ALEYKOUM WE RAHMETOULLAH.

53:01 - 53: 36 : LA SALAT FARD DE QUATRE RAKAAT DE ICHA: Elle s'accomplit comme les salats obligatoires de dohr et de asr:
1- Après l'intention suivit du tékbir de début de salat, on récite : SOUBHANEKE, ensuite E'OUDHOU BASMALA, puis la FATIHA, suivit d' une SOURATE ZAMMI. Avec les inclinaisons et les prosternations et les tasbihats qui vont avec. Puis on se lève pour la seconde rakaat.
2- On récite seulement la BASMALA, puis la FATIHA suivit d'une sourate zammi. On reste assis.
-Première Assise: On récite : "ET-TEHIYYATOU". On se relève pour la troisième rakaat.
3- A la troisième rakaat, On récite SEULEMENT la BASMALA suivit de La FATIHA.
4- On se lève pour la quatrième rakaat: On récite la BASMALA suivit de La FATIHA.
-Assise Finale : On récite : "ETTEHIYYATOU", "ALLAHUMME SALLI" et "ALLAHUMME BARIK" puis "RABBENA ATINA", et on quitte la salat en saluant à droite puis à gauche; ainsi "ESSELAMOU ALEYKOUM WE RAHMETOULLAH.

53: 39 - 53: 59: DEUX RAKAATS DE FIN DE SOUNNA DE ICHA: Elle s'accomplit comme la sounna de sobh et de maghrib.
1- Après l'intention, suivit du tékbir de début de salat, on récite : SOUBHANEKE, en suite E'OUDHOU BASMALA (E'ouzou billahi-minech'cheytanir-radjim Bismillahirrahmanirrahiym), suivit de la FATIHA, puis une SOURATE ZAMMI. Avec les inclinaisons et les prosternations qui vont avec. Puis on se lève pour la seconde rakaat.
2- On récite juste la BASMALA, sans E'OUDHOU, puis la FATIHA, suivit d'une sourate zammi.
- Lors de l'Assise Finale (Tachahhoud). On récite ETTEHIYYATOU, SALLI et BARIK puis RABBENA ATINA, et on quitte la salat en saluant à droite puis à gauche; "ESSELAMOU ALEYKOUM WE RAHMETOULLAH".(deux fois à droite puis à gauche)

54:00 - 55:03: DEUX RAKAATS DE SALAT WITR - WAJIB:
1- Après l'intention, suivit du tékbir de début de salat, on récite : SOUBHANEKE, en suite E'OUDHOU BASMALA (E'ouzou billahi-minech'cheytanir-radjim Bismillahirrahmanirrahiym), suivit de la FATIHA, puis une SOURATE ZAMMI. Avec les inclinaisons et les prosternations qui vont avec. Puis on se lève pour la seconde rakaat.
2- On récite juste la BASMALA, sans E'OUDHOU, puis la FATIHA, suivit d'une sourate zammi.
- Lors de l'Assise Finale (Tachahhoud). On récite seulement : "ETTEHIYYATOU",
3- A la troisième rakaat, On récite SEULEMENT la BASMALA suivit de La FATIHA, puis de deux dou'a de QOUNOUTE : "ALLAHUMME INNA NES'TAGHINOUKE" et "ALLAHUMME IYYAKE NAGHBOUDOU", Après les dou'a de qounoute, on s'incline au roukou, puis suivit de la première prosternation, on se pose en djelse (arrêt court entre deux prosternations) puis on retourne en deuxième prosternation. Là, on ne se relève plus, on reste assis pour la dernière assise et on récite ce qui suit : "ETTEHIYYATOU, SALLI et BARIK puis RABBENA ATINA, et on quitte la salat en saluant à droite puis à gauche; "ESSELAMOU ALEYKOUM WE RAHMETOULLAH"..(deux fois à droite puis à gauche).

55:04 - 1:06 : LES COURTES SOURATES A RECITER PENDANT LA SALAT :
E'OUDHOU BASMALA (E'ouzou billahi-minech'cheytanir-radjim Bismillahirrahmanirrahiym), suivit de la FATIHA. "El-Hamdu-lillahi Rabbil alémine"..
 

 
Retour
 
 
 
CLAVIER  


http://www.notrereligionislam.com/detail.asp?Aid=4787
Date de mis à jour
27 Nisan 2017 Perþembe
Les informations dans notre site sont préparées pour le profit de tous les humains. Tout le monde
peut s'en servir,  sans autorisation, à condition de rester fidèle à l’original.
Faire ma page d’Accueil  |   Ajouter aux Favoris  |   Conseiller le Site  |   RSS  |  Share Partage
Nombre de Visiteurs


Hosted by Ihlas Net