Page d’Accueil Qui Sommes Nous Glossaire Islamique Commande de Livres Quibla Liens Contact
Français  >  L’importance de l’invocation - Les Différentes invocations (dou’as)  >  Pour que l'invocation soit acceptée

Taille de la police      Imprimante
 
Pour que l'invocation soit acceptée

Question: Pourquoi, malgré ce qui est déclaré dans l’exégèse du noble Coran: (Invoquez Moi et Je vous exaucerai) et selon l'interprétation du noble hadith: (Votre Seigneur est plein de mansuétudes, IL serait gêné de renvoyer sans rien, les mains de celui qui s’ouvrent à Lui, en invocation.), certaines invocations ne sont pas exaucées?

RÉPONSE
Certaines conditions sont nécessaires pour que l'invocation soit exaucée. Il ne faut pas douté de son acceptation, se demander si on a bien respecté toutes ses conditions. Il ne serait pas convenable d'attendre que l'invocation soit exaucée, sans avoir au préalable, respecté toutes les conditions nécessaires pour son acceptation.

Notre religion, nous ordonne de travailler d'abord, ensuite d'invoquer!
Seulement, l'invocation de celui qui fait l'effort de travailler sera exaucée!

Voici certaines des conditions nécessaires pour que l’invocation soit acceptée:
1- Éviter de manger même une bouchée de nourriture illicite!
Selon l'exégèse du noble hadith, il est dit:
(Préservez vous de l'illicite! L'invocation de celui qui a avalé une bouchée illicite, ne sera pas acceptée pendant quarante jours.) [Taberani]

Sa'ad ibn Abi Waqqas a dit: "Ô Messager de Allah, Invoque en ma faveur pour que Allah le très haut accepte chacune de mes invocations."

Il lui répondit: "Pour que vos invocations soient exaucées, mangez de la nourriture licite (halal). Il y a beaucoup de gens, dont la nourriture et les vêtements sont illicites. Ensuite, ils lèvent les mains pour l'invocation. Comment espèrent-ils qu'une telle invocation soit acceptée?." [Shir'a]

Il ajouta aussi que:
(Deux conditions sont nécessaires pour que l'invocation soit acceptée. Il faut la faire avec sincérité. Il faut que la nourriture et les vêtements soient licites. Il faut qu' il n'y est dans la chambre du croyant, pas même un fils illicite pour que l'invocation soit acceptée.) [Targhibus-salat]

2- Il faut que le crédo (aqida) soit correcte.
L'invocation des personnes hérétiques (gens de bid'a) n'est pas acceptée. Selon l'exégèse d'un noble hadith, il est dit: (L'invocation et les adorations des gens hérétiques ne sont pas acceptées.) [Ibn Maja]

Pour que les nobles versets et l'invocation fassent effet, il faut que celui qui les récites ou à qui on les récite y croit et que le crédo de celui qui les récite soit correcte, et qu'il les récite par recherche de l'agrément de Allah, qu'il n'ait sur lui aucun droit d'autrui, que sa nourriture soit licite et qu'il ne demande aucune contrepartie financière.

3- Il faut invoquer avec un coeur éveillé et croire à son acceptation.
Selon l'exégèse du noble hadith, il est dit:
(Invoquez Allah le très haut, avec la certitude qu'elle sera acceptée. Sachez que Allah le très haut, n'accepte pas l'invocation de celui qui demande avec un cœur distrait.) [Shir'a]

4- Il ne faut pas dire, pourquoi mes invocations ne sont pas acceptées?
Selon l'exégèse du noble hadith, il est dit:
(Allah le très haut acceptera vos invocations. Ne soyez pas impatient et ne dites pas, j'ai demandé mais mon invocation n'a pas été exaucée! Invoquez Allah abondamment! Car, IL est le prodigue pourvoyeur des biens.) [Buhari]

Le fait que la chose demandée ne soit pas accordée, ne veut pas dire que l'invocation, la demande a été refusée. C'est pourquoi, il faut persévérer dans l'invocation! Il peut y avoir d'autres causes dans le retard de l'acceptation. Selon un noble hadith, il est dit:
(Lorsque le croyant (mu'mine) fait une invocation, Allah le très haut dit à Djébraïl; "J'aime mon serviteur, attend un peu avant de lui donner ce qu'il veut!", Lorsque le pécheur (fajir) demande à Allah, IL dit; "Je n'aime pas sa voix. Donne lui vite ce qu'il veut." [Ibn Najjar]

Dans ce cas, le fait qu'il y ait un retard dans l'acceptation de la demande, n'est pas un mal.

5- Il faut des invocations avant que le malheur n'arrive.
Selon un noble hadith, il est dit:
(Celui qui veut que son invocation soit exaucée quand il a des soucis, qu'il fasse beaucoup d'invocations lorsqu'il est tranquille.) [Tirmizi]

Un jour on demanda une invocation de Abû Ishaq. Il fit l'invocation. Un de ses élèves voyant son invocation exaucée, lui dit: (Cher maitre, pouvez-vous m'enseigner cette invocation, ainsi je l'utiliserai lorsque je serai dans le besoin.) Il lui répondit: (L'acceptation de mon invocation est liée à mes prières que j’accomplis depuis trente ans, à mes prières (invocations et à ma nourriture licite.)

6- Il faut commencer l'invocation par une louange (hamd) et un salawat (salutation sur le Messager de Allah).
Selon un hadith, il est dit:
(Ô toi, qui prit, tu t'es précipité. Après avoir accompli la prière, lorsque tu fais l'invocation, remercie Allah le très haut de la manière qui Lui sied et ensuite, récite sur moi les salutations et seulement après fait ton invocation.) [Tirmizi]

7- Invoquez en implorant:
Selon un hadith, il est dit: (Allah n‘accepte pas les invocations d’une personne dont son cœur est insouciant et distrait.) [Tirmizi]

A l'époque du prophète Dawoud (paix sur lui) il y a eu une sécheresse. La population a choisi trois savants parmi eux pour faire l'invocation.

L'un des savants a prié ainsi:
(Ô Seigneur! Tu as annoncé dans Ton livre que l'on doit pardonner celui qui nous offense. Eh bien, nous avons fait du tort à nous-même (âme instigatrice). Nous Te demandons pardon. Pardonne nous!.)

L'invocation du second était ainsi;
(Ô Seigneur! Tu nous annonces dans Ton livre que l'on doit affranchir les esclaves. Eh bien, nous sommes là, en tant que Tes esclaves. Affranchis nous!.)

Le troisième fit cette invocation:
(Ô Seigneur! Tu déclares dans ton livre, qu'il ne faut pas renvoyer, se détourner de celui qui vient à nous pour quémander. Nous voilà, nous aussi devant ta porte nous venons quémander. Nous voulons ta miséricorde. Ne nous renvoies pas sans rien!).

En signe d'acceptation de leurs invocations, il se mit à pleuvoir.

8- Demander sans s'attacher aux causes et une pure illusion:
Selon l'interprétation du hadith suivant:
(Celui qui invoque sans travailler, c'est comme celui qui va en guerre sans arme.) [Deylemi]

9- Invoquez avec une langue qui n'a pas péché.
Notre cher Prophète (paix et salutations sur lui) a dit: "Allah le très haut a dit; Invoquez avec une langue qui n'a pas péché." Lorsqu'on lui demanda comment on pouvait posséder une langue pareille?, il rétorqua: "Faites-vous réciproquement des invocations les uns aux autres. Car, ni toi, ni lui n'a commis de péché avec la langue de l'autre." [Terghibus-salât]

10- L'invocation par le biais des plus grands et plus beaux noms de Allah (de ism-i azam et de esma-i husna).
Question: N'est-il pas préférable de ne rien faire que d'invoquer avec un cœur distrait?
RÉPONSE
Il n'est pas convenable de délaisser l'invocation sous prétexte d'être insouciant. L'invocation spontanée est préférable à celle qui est apprise par cœur. [Bezzazziye]

L'invocation est le pilier de la foi. Les précieux hadith suivants montrent combien l'invocation est importante: (Il n'y a rien de plus honorable auprès de Allah, qu'une invocation.), (Faites beaucoup d'invocations, si vous voulez échapper à l'ennemi et avoir une subsistance abondante. Car, l'invocation est l'arme du croyant (mu'min).)

Ne rien demander, ne pas invoquer Allah le très haut, est une chose très détestable. Selon l'interprétation du hadith:
(Allah le très haut est en colère contre celui qui ne Lui demande rien, ne fait pas d'invocation.) [Tirmizi]

Dans un autre hadith, il est dit: (L'invocation est une adoration (ibadah). Il n'est pas du tout convenable d'abandonner l'adoration. Il est dit dans le noble Coran, selon l'interprétation:
( Et votre Seigneur dit invoquez-moi [avec un cœur sincère] et je vous répondrai).[ S.40-v.60]

( Et quiconque se détourne de Mon Rappel, mènera certes, une vie pleine de gêne, et le Jour de la Résurrection Nous l’amènerons aveugle au rassemblement.)

Louange et salutations(salawat)
Question:
Est-il nécessaire de dire; "Louange à Allah et Paix et salutations et paix sur le Prophète", lors de l'invocation?
RÉPONSE
Les salutations et les bénédictions sur le Messager de Allah sont une cause pour l'acceptation de l'invocation. La Louange est la tête de l'invocation, les salutations et les bénédictions sont ses ailes. Il faut commencer l'invocation par une Louange et les salutations et les bénédictions sur le Messager de Allah, sa noble famille et ses nobles nobles Compagnons. C'est-à-dire ainsi; (Elhamdulillahi rabbil âlémine, essalâtu wassalâmu alâ raçûlina Muhammedin wa âlihi wa sahbihi ajmain), réciter encore le salawat suivant à la fin; (Allahumma salli alâ seyyidina ve nebiyyinâ Muhammed). Les prières, c'est-à-dire les salutations récitées sur le Messager de Allah étant acceptées, les invocations faites entre deux invocations agréées, seront acceptées.

Pour que nos invocationS (prières) et nos adorations soient acceptées..

Il y a certaines conditions pour que les invocations et les actes d'adoration (oeuvres) soient acceptés. Pour cela, il est nécessaire d'avoir la foi (d'être croyant, mu'mine), d'avoir un minimum de connaissances, de faire l'intention et d'être sincère (ikhlas) et de ne rien devoir à personne. La première des choses, est d'être de confession sunnite, ensuite connaitre les conditions de validité des adorations à accomplir.

Le fait q'une action ou une de tes adorations soit sahih (valide) ou acceptée, sont deux choses différentes. La validité est une chose, l'acceptation en est une autre. Pour que les adorations soient valident (sahih) elles doivent remplir certaines conditions, voire certaines obligations. Si l'une des deux venait à manquer, alors cette adoration ne serait plus valide, c'est comme s'il n'avait rien fait. Il ne pourra pas échapper aux sanctions et à son châtiment. Même s'il n'y aura pas de supplice pour les adorations qui sont valides mais non acceptées, la personne n'aura pas la récompense de cette adoration (ibadah). Pour qu'une adoration soit acceptée, il faut d'abord qu'elle soit valide puis, qu'elle possède les conditions énumérées. L'imam Rabbani a dit: "Même si une personne accomplit ses adorations comme les prophètes, mais qu'elle a sur elle un peu de droit d’autrui, elle ne rentrera pas au Paradis, tant qu'elle n'aura pas réglé ses comptes."

Les invocations de cette personne ne seront pas acceptées. Ibn Hajar Makki, dit ceci dans son livre intitulé; "Zawajir":

"Selon l'exégèse du verset;188 de la sourate Baqara, il est dit: (Ô vous les croyants! ne dévorez pas mutuellement et illicitement vos biens) Ici le terme illicitement, désigne par l'usure, les jeux d'argent, le vol, la ruse, le faux témoignage, la trahison, le parjure. Suivant l'interprétation du hadith, il est dit:
"Un Musulman qui ne cause aucun mal à personne, qui se nourrit uniquement de ce qui est licite, qui accomplit ses obligations (fards), qui s'abstient de l'illicite, ira au Paradis."

"Le corps qui se nourrit de l'illicite, sera brûlé en Enfer."

"Sa religion, ses prières, ses zakâts ne seront d'aucune utilité pour celui qui persécute et dérange les autres."

"La prière de celui dont le vêtement provient d'une source illicite, ne sera pas acceptée." [Zawajir]

Qu'il soit musulman ou non-musulman, on ne doit attaquer personne, ni porter préjudice à la vie, aux biens, à l'honneur et blesser personne, on doit être équitable avec tous et respecter le droit de chacun. Le plus important des droits d'autrui et don le châtiment est le plus sévère, est le fait de délaisser l'enseignement des connaissances religieuses à ceux qui sont sous notre responsabilité et à notre entourage. Il est entendu que celui qui s'oppose à cet enseignement religieux et aux pratiques cultuelles de ceux-là et des autres, est un ennemi de la religion islamique. Ils ne faut se lier d'amitié avec les ennemis de la religion et les gens de bid'at (hérétique), il va de soi qu'il ne faut pas lire leurs livres, leurs journaux, écouter leurs radios, regarder leurs télévisions. Il faut ordonner le bien (amr bil maarouf) aux proches qui nous écoutent. Pour ordonner le bien, il faut lire les ouvrages des savants de Ahl-u sounna et les propager autour de soi, on doit accomplir cette tache, avec le sourire et des paroles agréables, avec un comportement et une attitude exemplaires, sans se disputer avec quiconque. On doit se parer de la plus belle morale, et montrer ainsi la splendeur et la majesté de la religion islamique…

Question: Est-ce que le fait qu'un malade consulte un docteur, prenne des médicaments, verse l'aumône, fasse des dou'a (prière), aura un impacte positif sur sa guérison?
RÉPONSE
Il est de coutume pour Allah le très de créer les choses par l'intermédiaire d'une cause. Pour atteindre une chose désirée, il faut utilise la cause qui sert à la création de la chose convoitée. Les causes spirituelles communes à la création de toute chose sont les suivantes; verser une sadaqa (aumône), réciter soixante dix fois: "Estaghfirullah min kulli ma kérihallah.(Je demande pardon et me réfugie auprès de Allah, contre toute chose qu'IL déteste)." Ces deux causes spirituelles sont une aide pour obtenir les moyens matériels. Le Messager de Allah (que le salut et les bénédictions soient sur lui) a dit: "Allah le très haut a créé le remède de chaque maladie. Sauf pour la mort.", il a dit encore: "La cause principale des maladies, c'est de trop manger. Le plus efficace des remèdes, c'est le jeûne (la diète)." et enfin: "Soignez vos malades en donnant l'aumône."

 
Retour
 
 
 
CLAVIER  


http://www.notrereligionislam.com/detail.asp?Aid=4787
Date de mis à jour
13 Kasým 2018 Salý
Les informations dans notre site sont préparées pour le profit de tous les humains. Tout le monde
peut s'en servir,  sans autorisation, à condition de rester fidèle à l’original.
Faire ma page d’Accueil  |   Ajouter aux Favoris  |  Share Partage
Nombre de Visiteurs


Hosted by Ihlas Net