Page d’Accueil Qui Sommes Nous Glossaire Islamique Commande de Livres Quibla Liens Contact
Français  >  Le djihad et la discorde (fitna)

Taille de la police      Envoie à ton ami(e)    Imprimante
 
Le djihad et la discorde (fitna)

Question : Un écrivain étranger, « Si l’état fait l’injustice, la tyrannie, l’oppression les musulmans doivent se rebeller » dit-il. Cette parole est-elle correcte ?
REPONSE
Cette parole est le non respect de ce qu’ont déclaré les savants islamiques. Les musulmans ne se révoltent pas, ne se rebellent pas. Ils ne provoquent pas la discorde et la tentation. C’est aussi un péché de se révolter contre l’oppresseur. Ce ne sera pas djihad de se rebeller, de contredire les lois, les gouverneurs. Ce serait provoquer la discorde. Ceux qui sont séduits par les provocateurs de discorde, tombent, en donnant un mauvais sens au 39ème verset de la sourate de Hajj , dans cette calamité. La signification de ce verset est : (L'autorisation est donnée de faire le djihad contre les oppresseurs qui attaquent les musulmans) . Quand les infidèles mecquois ont oppressé, blessé, tué les musulmans, ceux-ci ont demandé plusieurs fois la permission pour combattre les infidèles. On ne l’a pas donnée. Quand l’hégire a eu lieu, ce verset, étant révélé à l’époque, a permis, à l’état islamique qui venait de se constituer, de faire le djihad contre les oppresseurs mecquois. Ce verset ne permet pas aux musulmans de se rebeller, révolter contre l’état oppresseur mais permet à l’état islamique de faire le djihad, avec ses armées, contre le dictateur oppresseur qui empêche les gens d’entendre l’islam, de devenir musulman.

Dans les hadiths, cités dans le livre intitulé Siyer-i Kébir , il est déclaré : (Le paradis est défendu à la personne qui se révolte, qui se rebelle contre l’émir [le chef de la communauté].) et (Faites le djihad, sous le commandement de chaque chef, qu’il soit juste ou oppresseur.)

C’est l’Etat qui fait le djihad
Le djihad cité dans les livres des savants d’Ahl-i Sunna, veut dire faire la guerre, en étant l’état, contre les ennemis infidèles qui se trouvent dans d’autres pays. Faire des manifestations de pirate, crier « djihad, djihad » ne sera pas le djihad mais le banditisme. Cela nuira à notre religion. Dans un hadith, il est déclaré :
(Quand vous ne savez pas corriger une affaire corrompue, patientez ! Allahu teala la corrigera.) [Beyheki]

Ce hadith n’ordonne pas de se rebeller contre les lois, de faire la révolution mais ordonne de faire des conseils par des moyens légaux et de patienter. Aussi dans un autre hadith, il est déclaré :
(Le plus précieux du djihad est de dire, auprès du sultan oppresseur, une parole qui montre la bonne voie.) [Tirmizi]

Il faut que les savants ordonnent le bien aux agents de l’Etat dans la mesure de leur possibilité. Mais, en ordonnant de faire le bien, il faut faire très attention à ne pas provoquer la discorde.

Comme on voit, les musulmans ne font pas de révolution. Mais, ils ne se soumettent pas non plus à l'injustice, à l'oppression. Ils cherchent leurs droits par les voies légales. Obéir aux ordres légaux de l'Etat est un devoir (nécessaire=vadjib ) de chaque musulman. On n'accomplit l'ordre de personne qui est une interdiction de la religion. Mais on ne se révolte pas contre cela. On ne provoque pas la discorde. Il ne faut pas se rebeller contre les oppresseurs, il ne faut pas entrer en discussion avec eux. Par exemple, ne pas accomplir la salat (namaz) est un des plus grands péchés. Mais, si son chef, son commandement est mécréant et oppresseur, et s'il dit au musulman qui se trouve sous son ordre, "Ne pratique pas la salat (namaz=prière rituelle)", il faut répondre "A vos ordres! Je ne la pratiquerai pas" et il faut penser, en disant cela, "Je ne la pratiquerai pas près de toi"! Car semer la zizanie, c'est-à-dire être la cause de l'oppression des musulmans est strictement interdit. Il faut accomplir la salat, tout de suite, lorsqu'on s'éloigne de cet oppresseur!

S'opposer à la force, se rebeller contre l'Etat est une sottise. Ce serait aller vers le danger. Ceci est strictement interdit. Dans l'histoire, il y a eu des personnes aussi sottes qui, en provoquant la discorde avec leurs écritures et leurs paroles, non seulement ont perdu la tête, ils ont aussi été la cause de la mort de milliers, de dizaines de milliers de musulmans. Ils ont été la cause de l'agissement de plus en plus véhément des mécréants envers les musulmans.

Pour le musulman se trouvant en visite dans les pays incrédules aussi, il n'est pas permis d'attaquer les biens, la vie et la chasteté des mécréants. Il est permis de leur profiter en les rendant heureux.

Obéissez à vos chefs, à vos commandements
Respecter les droits des non musulmans vivant dans les pays islamiques et les mécréants y venant en visite, c'est-à-dire les visiteurs et les commerçants, est plus important que respecter les droits des musulmans. Attaquer ces mécréants, voire les dénigrer est plus mauvais qu'attaquer les musulmans.
Les musulmans se renforcent en travaillant beaucoup aux connaissances religieuses et scientifiques. Ils seront, par cette manière, vainqueurs et supérieurs.

Ibni Abidin , grand savant islamique, déclare:
"Lorsque le sultan ou autres oppresseurs, ordonnent, en obligeant, en menaçant de la mort, de l'emprisonnement, il sera permis (moubah) voire obligatoire de commettre certains péchés. Ce sera un péché de ne pas respecter leur ordre." (Redd-ul Muhtar)

Dans un hadith, il est déclaré: (Obéissez à vos chefs, à vos commandements!). Le chef, fût-il le plus bas d'entre vous, il est nécessaire d'obéir à ses ordres convenant à l'Islam. On n'obéit à l'ordre de personne si cet ordre est un péché. Mais si se révolter sera la cause de la discorde, sèmera la zizanie, on obéit aussi à cet ordre [qui est contraire à l'Islam]. Car, il est écrit dans le livre intitulé Echbah qu'il sera permis de supporter, pour ne pas provoquer un grand dégât, une petite perte. Il sera nécessaire (vadjib=un devoir) d'appliquer le moubah [action ni ordonnée, ni interdite par la religion, action neutre] ordonnée par le Sultan [Etat]. (Bérika)

Abdulgani Nablusi
communique:
(Il n'est pas nécessaire d'obéir aux ordres du Sultan qui commande à sa guise, par rapport à ses désirs, à sa raison. Mais si le Sultan est oppresseur, s'il torture et tyrannise, il faudrait aussi obéir à ses ordres et interdits qui sont contraires aux jugements d'Allahu teala. Si, en plus, il tue ceux qui ne lui obéissent pas, il ne sera permis, à personne, de se mettre en danger.) [Hadika]

Les musulmans doivent faire attention aux écritures que nous rapportons des livres précieux, ils ne doivent pas accorder d'importance à ceux qui parlent à tort et à travers sans preuves, aux écritures pirates!

Question: Dans diverses endroits du monde, les chrétiens ou des autres ennemis de l’Islam, oppriment aux musulmans minoritaires, ils attaquent à la vie, aux biens et à la chasteté, à l'honneur des musulmans. Dans ce cas, sera-ce une discorde d'attaquer ces ennemis d'Islam en sachant qu'ils vont à coup sûr tuer ces attaquants? Cette action sera-t-elle considérée comme "tentative de suicide"?
REPONSE
C'est l'Etat qui fait la guerre légale. Ce sera incorrect des divers groupes se rebellent. Si ces gens ont la possibilité d'émigrer, ils doivent partir pour ailleurs. Et s'ils n'en ont pas la possibilité, ils ne doivent tout de même pas se mêler de la discorde. Si les oppresseurs les tuent, les musulmans deviendront des martyrs. S'ils les violent, ce ne sera pas un péché pour les musulmans. Notre Cher Prophète dit concernant ce sujet:
(Lorsque l'Apocalypse [Kiyamet] s'approchera les discordes se multiplieront. Celui qui sort de sa maison en étant musulman, retourne, au soir, en étant mécréant. Celui qui était croyant le soir, se réveille en étant incrédule. Celui qui reste, dans ces temps pareils, à côté, est mieux que celui qui agit, celui qui s'assoit est mieux que celui qui est debout, celui qui est debout est mieux que celui qui marche et celui qui marche est mieux que celui qui court. Alors, asseyez-vous dans votre maison, ne vous mêlez pas de la discorde!) [Abou Davud]

(Quand, au temps de la discorde les agresseurs entrent dans votre maison, soyez comme le fils d'Adam, Habil, qui dit [comme on a déclaré au 28ème verset de la sourate Maidé] "Même si tu me tends la main, afin de me tuer, je ne te tendrai pas la main pour te tuer.") [Tirmizi, Abou Davud]

(Au temps de la discorde -fitna- , ne sortez pas de votre maison! Brisez vos arcs, coupez vos arcs-en ciel! Soyez comme Habil, le fils d'Adam!) [Abou Davud, Tirmizi]

(Quand les événements, les discordes apparaîtront, sois, si tu peux être, non pas l'assassin mais la victime [assassiné]!) [Abou Nouaym]

(Quel bonheur à celui qui ne se mêle pas de la discorde!) [Abou Davud]
 
Retour
 
 
 
CLAVIER  


http://www.notrereligionislam.com/detail.asp?Aid=4787
Date de mis à jour
25 Haziran 2017 Pazar
Les informations dans notre site sont préparées pour le profit de tous les humains. Tout le monde
peut s'en servir,  sans autorisation, à condition de rester fidèle à l’original.
Faire ma page d’Accueil  |   Ajouter aux Favoris  |   Conseiller le Site  |   RSS  |  Share Partage
Nombre de Visiteurs


Hosted by Ihlas Net